Pourquoi vous devriez courir en minimaliste

Lorsque j’ai commencé à courir, il y a 4 ans, je ne savais alors quelles chaussures chausser… Et c’est sur des Asics Kayano que je suis tombé ! Ces chaussures sont ultra solides et maintiennent votre pied bien droit sur la route… Qu’importe que celui-ci ait une tendance supinatrice ou pronatrice, il devra se tenir bien droit ! Je me suis par la suite chaussé de Nike Vomero. Celles-ci m’ont bien plus plu mais étaient, elles, bien trop souples pour moi. Après quelques blessures et avec l’expérience, je me suis rendu compte que les chaussures où l’on sentait le sol comme avec les Salomon Sense Pro ou les Nike Lunar Flyknit 2 me convenaient bien mieux ! Je me suis donc petit à petit intéressé aux chaussures minimalistes. La transition ne s’est pas faite du jour au lendemain. Cependant je suis content d’avoir fait le pas et voici pourquoi :

C’est notre nature

A l’origine l’homme marchait pied nu. Sa course était alors obligée d’être adaptée au sol sur lequel il se trouvait. Les hommes adoptaient alors la technique la plus efficace, économe et surtout la plus durable de courir ! En effet, à présent, avec nos chaussures et nos énormes semelles, nous posons le pied sans réfléchir. Et lorsque nous ressentons une douleur, les anti-inflammatoires nous permette de continuer à nous détruire sans même nous remettre en question (j’en ai fait l’expérience lors de mon marathon !). Lorsque nous courons, c’est entre 5 à 8 fois notre poids à chaque foulée que notre corps doit encaisser. Il est donc important de se préoccuper de la manière dont nous posons le pied.

Notre nature, courir pied nu

Une solution toute simple, c’est le minimalisme. Essayez de courir pieds nus en atterrissant sur les talons comme vous le feriez avec des chaussures aux semelles démesurées (ça fait mal)… Hé bien, courir avec des chaussures minimalistes, c’est être sûr d’adopter la foulée la plus adaptée : l’attaque avant pied. Cette foulée sera orientée sur l’avant du pied pour permettre à vos tendons d’absorber les chocs au lieu de les renvoyer tout le long de votre corps comme cela serait le cas en atterrissant le talon en premier et la jambe tendue ! On peut opposé ici l’attaque talon et l’attaque avant pied : l’une est suggérée par notre mode de vie (et les multinationales), l’autre nous vient de nos ancêtres et de notre nature !

Des sensations au top, la communion avec le sol

Courir avec des chaussures minimalistes c’est aussi être en communion avec le sol. Avec de telles chaussures aux pieds, vous aimerez courir l’automne sur un tapis de feuilles mortes ou au printemps dans cette terre molle et un peu humide qu’est l’humus ! Vous apprécierez enfin trouver votre place dans la nature. Vous adorerez retourner à un statut plus primaire et ressentirez ce qu’est d’être un simple mammifère ! 😉

C’est plus léger

Vous vous dites peut être que « pour faire des trails à votre rythme vous n’avez pas besoin de gagner quelques gramme et qu’il n’y a que des fous pour s’aventurer sur un trail avec des chaussures minimaliste » ? Évidemment, le minimalisme requiert de l’entrainement en amont mais traîner quelques centaines de grammes sur de nombreux kilomètres et beaucoup de dénivelé peut vite représenter une dépense d’énergie significative.

Le dynamisme

Qui dit minimalisme dit moins d’amorti : l’amorti devient le corps et les tendons, pas les semelles. En conséquence, lors d’une accélération, la réponse est instantanée ! Les chaussures minimalistes sont des chaussures parfaites pour les entraînements rapides et les courses.

Mes chaussures actuelles

Actuellement, je possède 4 paires de chaussures différentes qui m’accompagnent alternativement lors de mes 75 km hebdomadaires. Chacune de mes paires est différente et correspond à un besoin spécifique !

Chaussures rapides : Adidas Adizero Adios

Ces chaussures sont des chaussures que j’utilise pour mes entraînements sur pistes ou lors de compétitions sur route. Elles sont très légères et offre, à mon sens, un amorti hors du commun contrairement à ce que l’épaisseur de la semelle laisse penser ! 😛 J’en suis à ma deuxième paire : la première m’avait lâché après environ 1000 km à haute intensité.

Ces chaussures sont pour moi les meilleures du genre. Ses points faibles sont probablement le fait qu’il leur est impossible de quitté la route sous peine de glisser dès le premier millimètre de boue ! Aussi, pour pouvoir chaussé ces chaussures, comme Cendrillon, votre pied devra être suffisamment fin ! 😉 Finalement, dernier point noir de cette chaussure, le prix qui est relativement élevé (150€ lors de mon achat !).

Lien affilié vers Amazon pour les Adidas Adizero Adios

Chaussures de confort : Saucony Kinvara 8

Saucony Kinvara 8

Ces chaussures sont mes chaussures confort pour les sorties cool. Néanmoins, de par leur réactivité et leur légèreté, il m’arrive de les utiliser lors d’entraînements rapide voir en course. Leur semelle est épaisse mais le drop est tout de même faible : 4 mm. Avec ces chaussures je me sens vraiment en sécurité. Je pense que ces chaussures font partie de mes préférées de ce type.

Cependant, le défaut de ces chaussures est pour moi leur durabilité. En effet, j’en suis à environ 500 km et le tissu commence à céder à un endroit. Alors certes, il m’arrive de m’aventurer dans les bois mais je trouve cette usure tout de même anormalement rapide.

Lien affilié vers Amazon pour les Saucony Kinvara 8

Chaussures de trail : Scott Kinabalu RC

Scott Kinabalu RC

Ce sont les dernières chaussures de trail que j’ai acheté. Ce dont des chaussures fait pour les trails secs : elles ne seront pas adaptées lorsque les chemins sont plus gras. Ces chaussures me semble bien résistante. De plus, contrairement à de nombreux modèles, elles sont très proches du sol et permettent de vraiment apprécier les différentes surfaces rencontrées. Autre avantage, comme mes autres chaussures, elle sont assez légères.

Cependant ces Scott ont un chaussant un peu trop large pour moi ce qui m’oblige à vraiment les serrer fort… Autre mauvais point, le pare choc pas assez rigide sur l’avant (mes orteils en savent quelques chose). 😛 Je les recommande donc plutôt aux personnes ayant un pied assez large qui privilégient le contact avec le sol.

Lien affilié vers Amazon pour les Scott Kinabalu RC

Chaussures de trail : Salomon Sense 5 Ultra SG

Voici des chaussures au top, destinées aux personnes capables de faire des folies financières… Achetées 180€, elles n’auront tenu que 500 km avant de se déchirer ! Cependant, il m’arrive encore de les mettre tellement je suis bien dedans… L’accroche est impeccable, elles sont fermes sans être raides, elles sont très légères mais sont extrêmement sécuritaires : impossible de se procurer des chaussures de trail plus performantes !

Lien affilié vers Amazon pour les Salomon Ultra SG

Le minimalisme oui, mais attention !

Attention plusieurs réserves tout de même relative au minimalisme !

Le minimalisme, ça s’apprend !

Je ne conseil à personne de changer du jour au lendemain son unique paire de chaussures pour la remplacer par une paire minimaliste ! Premièrement, les douleurs aux mollets lors de ses premières sorties seront tellement forte qu’il sera alors impossible de s’entraîner correctement. Deuxièmement, il faut habitué son corps à ces changements et y aller progressivement.

D’après mon expérience, je conseillerais de ne porter des minimalistes qu’une seule fois par semaine durant les deux premiers mois en faisant des footings assez courts au début puis progressivement allonger la distance et la durée des footings.

Au niveau du choix des chaussures, je m’étais offert une paire de Nike Free Flyknit 4.0. afin de me lancer dans le minimalisme.

Le minimalisme probablement pas pour tout le monde.

Autre réserve liée aux chaussures minimalistes : personnes sensibles des tendons d’Achille s’abstenir ! En effet, comme je l’ai dit plus haut, l’attaque avant pied fait en sorte que les chocs sont absorbés par nos tendons. Il est donc évident que les personnes qui souffrent déjà des tendinopathies devraient éviter de se risquer au minimalisme (ou du moins y aller très progressivement !).

 

Et vous, que dites vous du minimalisme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *